Piste cyclable rue Mistler : les piétons et cyclistes face à des barrières

Des travaux ont débuté rue Mistler, au niveau du camping.
La piste cyclable est coupée à la circulation depuis la rentrée des classes et ce sans annonce anticipée.

La signalétique de déviation intervient au dernier moment, et oblige les usagers à quitter la voie au moment où la visibilité est la moins bonne, où le trottoir est haut et où il n’y a pas de passage piéton.

Les piétons et cyclistes doivent ainsi traverser dans une zone non sécurisée ou emprunter la route elle-même déjà fortement fréquentée.

La Mairie devrait savoir que de nombreuses personnes, tant cyclistes que piétons, circulent sur cette portion chaque jour, notamment pour rejoindre la gare ou les établissements scolaires.
Nous sommes à une période de l’année où ces circulations se font le plus souvent le matin ou le soir, de nuit ou dans la pénombre, ce qui accroit le manque de visibilité et les risques d’accidents.

MVPV est indigné, les cyclistes et piétons n’ont pas été respectés en tant qu’usagers.

A notre époque, tout devrait être entrepris pour faciliter les déplacements doux et engager les citoyens à limiter les déplacements en voiture.

Cette semaine, à Molsheim, rue Mistler, on a préféré laisser libre passage aux flots des voitures et contraindre les personnes à pied et à vélo à prendre des risques pour leur déplacement ; c’est affligeant !

Notre association MVPV vient d’envoyer un courrier au Maire de Molsheim pour l’interpeler à ce sujet.

2 réponses

  1. Dominique Stoll dit :

    Pourquoi la piste cyclable n’a-t-elle pas été déviée par la route avec une mise en place de circulation alternée pour les automobiles sur la voie restante ?
    Cela n’aurait pas posé de problème si la mairie avait communiqué avant pour prévenir les que la circulation automobile sur le pont serai difficile durant cette semaine. On pourrait même imaginer une information préalable pour inciter les usagers de ce pont à passer par ailleurs ou privilégier les déplacements vers le centre de Molsheim en vélo…

  2. Thierry T. dit :

    J’ai découvert cette barrière à l’entrée de la passerelle (côté opposé au camping) après la tombée de la nuit et sa visibilité est extrêmement faible par absence d’éléments réfléchissants : c’est donc très dangereux.

Répondre à Dominique Stoll Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *